Accueil / News / Comment éviter les accidents en wingfoil !
Je ne veux pas mourir en wingfoil !
News WingFoil

Comment éviter les accidents en wingfoil !

La saison estivale en wingfoil approche et de nombreux accidents refont leurs apparitions, comment les éviter ?
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Nous avons la chance de pratiquer un sport passionnant et nouveau qu’est le wingfoil. Nous sommes nombreux à venir du monde du windsurf, du kitesurf, mais pas uniquement. Ce sport est tellement accessible que nous sommes de plus en plus nombreux à la pratiquer. Cependant, il y a un mais … En 2022, la SNSM a dû effectuer des sauvetages de wingfoilers dans toute la France à de trop nombreuses reprises. La plupart pour des personnes navigant bien trop loin du bord, ayant subi la perte de leur wing ou une avarie matérielle. Et, pas plus tard que la semaine dernière, nous avons évité le pire en Bretagne. C’est pourquoi, il est bon de rappeler quelques consignes de sécurité qui peuvent s’appliquer à toutes les pratiques en foil.

1 – Prévenir de sa navigation

Cela semble peut-être idiot de le dire, mais si vous naviguez seul, prévenez une personne de votre famille et indiquer le lieu où vous allez naviguer. Nous avons tous un smartphone, alors un appel avant de partir sur l’eau peut aider. Si vous partez naviguer vers le large, vous pouvez aussi prévenir les affaires maritimes et le CROSS au 196. C’est important de le faire dans les sessions de downwind, en indiquant le lieu de départ et d’arrivée.

1 – Avoir un moyen de communication

S’il vous arrive un problème en mer et que vous êtes seul, comment appeler les secours ? Deux options s’offrent à vous. La première, vous avez une radio VHF étanche et vous contactez le CROSS sur le canal 16. La deuxième, et la solution la plus simple, avoir son smartphone dans une pochette étanche. Pour les avoir testés, nous vous conseillons les produits de la marque Caseproof (lien non commercial). Et si vous cherchez un autre moyen, la SNSM a créée DIAL. le bracelet DIAL est un dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation. Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article DIAL de la SNSM par Starck (lien non commercial).

3 – Prendre soin de son leash de wingfoil ou de planche

Un leash ça casse ! Oui, un leash ça casse, surtout quand on navigue dans de l’eau salée. C’est pourquoi, il est primordial de surveiller votre leash de planche ou de wing, comme on surveille des lignes de kite. Il peut prendre des coups à cause du foil ou lors du transport. Prenez soin de toujours le rincer après vos sessions quitte à le changer régulièrement. Et, savez-vous qu’en moyenne, il faut changer de leash tous les ans ? Dites vous que les surfeurs de grosses vagues “chargent” uniquement avec des leash neufs.

Prendre soin de son leash

4 – Gilet d’aide à la flottabilité en wingfoil

Vous êtes de plus en plus nombreux à rider sur des petites planches pour gagner en maniabilité et en poids. L’inconvénient est la perte en flottabilité en cas de problème pour revenir au bord. C’est pourquoi, il est primordial d’avoir une aide à la flottabilité et ce ne sont pas les options qui manquent. La moins encombrante, le PFD Restube qui se fixe sur votre leash ceinture, c’est ce que j’utilise en lac ou en plan d’eau fermé. Vous pouvez en savoir plus en lisant notre article, PFD Restube, gilet d’aide à la flottabilité (lien non commercial).

PFD Restube, gilet d’aide à la flottabilité

Une autre solution, le gilet d’impact et d’aide à la flottabilité Furio de Secumar. C’est aujourd’hui le plus complet et le plus sécurisant avec sa coque dorsale, ses deux systèmes d’aide à la flottabilité et son sifflet. Vous pouvez en savoir plus dans notre article sur le gilet hybride Furio de Secumar (lien non commercial).

Gilet hybride FURIO de SECUMAR

5 – Et le casque en wingfoil ?

C’est pour nous un accessoire indispensable. Vous ne vous êtes jamais pris votre planche sur la tête ? Si la réponse est non, vous avez de la chance, mais cela arrive. Et que dire du foil … Nous avons la chance d’avoir maintenant de très bonnes marques de casques avec des prix raisonnables. Trop souvent, les riders le mettent après un accident, c’est vraiment dommage, car cela peut sauver des vies. Nous avons dernièrement testé le casque ProWip 2.0 de Forward Wip (lien non commercial), sûrement un des plus légers.

Casque nautique PROWIP 2.0

Et si vous pouvez naviguer en groupe, jamais seul au large, c’est encore mieux. Voilà les points de vigilance les plus importants. N’hésitez pas à partager vos idées, vos conseils et vos expériences dans les commentaires. Nous vous avons parlé de quelques produits, mais il en existe bien d’autres. Nous vous avons parlé de ceux que nous avons testés. Cet article n’est pas du placement de produit, juste un rappel des bonnes pratiques afin d’éviter de devoir annoncer de tristes nouvelles au sein de notre communauté du foil. Les mots de la fin, prenez soin de vous !

2 Commentaires

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marques partenaires

foil-attitude

Inscription newsletter

Notre page Facebook