Accueil / News / Comment choisir son foil ?
AERO HIGH ASPECT RANGE CARBON
News

Comment choisir son foil ?

Voici quelques conseils prodigués par les équipes de Welcome Surf Shop pour t'aider à choisir ton foil quand tu débutes ?
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Quand on débute en wingfoil, windfoil, kitefoil ou surf foil, il est parfois difficile de choisir le bon foil, celui qui conviendra le mieux à votre pratique.

Choir le bon mât de foil.

Concernant le mât, optez pour un mât court, entre 50 et 70 cm. Un mât long (1 mètre et plus) sera plus difficile à maintenir hors de l’eau.

Choisir le bon fuselage.

Pour le fuselage, plus il est long, plus il offre de stabilité et diminue l’effet de tangage. En revanche, plus il est court, plus il vous donnera de la manœuvrabilité sur l’eau. A vous de choisir ce qui vous conviendra le mieux.

Choisir l’aile avant.

Le choix de l’aile avant est également important. Choisissez une aile avant large, épaisse et avec une surface entre 1700 et 2000 cm². Vous devez privilégier l’équilibre et la portance pour un maximum de stabilité. Une aile avant fine sera plus rapide, mais également plus instable et plus technique en navigation, et donc plus difficile à maîtriser.

Choisir le stabilisateur.

Enfin, comme pour l’aile avant, un stabilisateur avec plus de surface apportera plus de stabilité. Sa taille permettra d’avoir un foil stable en axe directionnel. Toutes les marques proposent des sets d’ailes composés d’une aile avant et d’un stabilisateur dont la surface est adéquate. Vous n’aurez ainsi aucun souci pour choisir.

Choisir son foil quand on est expérimenté.

Les riders plus expérimentés et à la recherche de sensations fortes devront faire des choix bien différents.  Plus l’aile est volumineuse, plus le foil est stable et facile d’utilisation, mais plus il perd en maniabilité à haute vitesse. Optez donc pour une aile pas trop large pour garder le contrôle. Les plus avertis chercheront à accroître leur vitesse et à manœuvrer. Pour cela, il faut diminuer la taille des ailes avant et arrière. Il y aura moins de portance, le démarrage sera plus difficile mais sans saturation sur la vitesse. Pour manœuvrer, il faut également diminuer la taille du fuselage, ce qui permettra d’appuyer plus rapidement sur vos jibes.

Comment choisir son foil ?

Comment choisir son foil en fonction du sport pratiqué ?

Kitefoil.
Choisir un mât court, d’une taille inférieure à 75 cm, est un bon compromis pour débuter sur les premières séances de kitefoil, pour éviter de tomber de haut lors des premiers bords.  Un fuselage court permet d’augmenter l’inertie des mouvements, ce qui donne du temps de réaction au rider et lui permet d’anticiper. Plus l’aile avant sera épaisse, plus l’envergure est importante et plus elle gagne en portance et en stabilité. Il sera donc plus facile de sortir de l’eau à faible vitesse pour commencer à planer. Le stabilisateur doit être cohérent avec l’aile avant, mais comme indiqué plus haut, toutes les marques proposent des sets d’ailes composés d’une aile avant et d’un stabilisateur dont la surface est adaptée.

Comment choisir son foil ?

Surf Foil.
Un mât de 70 cm est idéal pour l’apprentissage du surf foil. Sa taille relativement courte pardonnera la majorité de vos erreurs de positionnement. Un mât de 80 cm est le plus polyvalent et s’adresse à tous niveaux. Il permettra d’évoluer de façon efficace. Quant au mât de 90 cm, il est réservé aux personnes maîtrisant les rudiments du surf foil, aux experts à la recherche de navigation plus technique et plus intense. Un fuselage de longue taille apportera plus de stabilité, mais en contrepartie, il sera moins maniable. S’il est de taille moyenne sera plus facile à tourner, plus maniable mais un peu plus difficile au pumping. Un fuselage plus court sera meilleur au carve et très maniable mais beaucoup plus physique lors du pumping. Ce set est aussi compatible avec le dock foil.

Windfoil.
Un mât court de 75 cm permet de bien débuter et de ne pas tomber de haut lors des premières chutes. Essayez de passer rapidement sur un mât plus long pour éviter de taper l’eau lors des remontées au vent ou lorsque la houle commence à se former. Un fuselage long de 42 cm va augmenter l’inertie, le rider pourra anticiper et éviter de perdre brusquement sa direction. Plus l’aile avant est épaisse, plus elle gagne en portance et en stabilité, plus il sera facile de sortir de l’eau et de commencer à planer. Par la suite, pour un rider confirmé, la surface idéale est aux environs de 1000 cm².

Comment choisir son foil ?

Supfoil.
Le mât est à choisir selon son niveau de pratique. Plus il est haut, plus les chutes sont violentes. Le fuselage long donne de la maniabilité et de la stabilité alors que le court favorise la manœuvrabilité et des surfs plus appuyés.  L’aile avant épaisse privilégie la stabilité, tandis que le modèle plus fin donne du dynamisme, de la vitesse et donc… plus de performances.

Fanatic Downwinder, la planche de SUP Downwind Foil

Comment régler son foil ?

Vous avez choisi votre foil ? Il vous reste alors à le régler. Le meilleur réglage est avant tout une question de sensations. Prenez le temps de tester un changement de position de votre foil sur votre planche. Testez aussi d’autres modèles de foils. Une des principales règles à retenir est que plus la fixation de votre foil est reculée sur votre planche, plus le foil fournit de puissance, donc un décollage plus rapide. Plus cette fixation est décalée vers l’avant, plus l’aile de votre foil est positionnée dans l’axe de vos pieds avec pour effet de rendre votre wingfoil plus maniable et plus “joueur” dans les surfs. Un ou deux centimètres changent le comportement général de votre wingfoil, alors prenez le temps de le tester !



Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre page Facebook