Accueil / Windsurf Foil / Matos Windsurf Foil / Comment fabriquer un Nose Guard ?
Matos Windsurf Foil

Comment fabriquer un Nose Guard ?

Tutoriel vidéo de comment fabriquer une protection de nez de planche en windfoil résistante aux coups de mat par Gwenael Gourlay.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Pourquoi une protection de nez en windfoil ?

Gwenael Gourlay nous propose aujourd’hui un tutoriel vidéo. Pour commencer, la fabrication d’un nose guard, une protection de nez de planche. Ensuite, c’est très simple, en foil il y a beaucoup de chutes en avant. Il faut donc vraiment protéger cet endroit un peu critique de la planche. Quand ça tape, en cas de chute, c’est bien sûr l’avant de la planche qui va prendre. Ce que va faire Gwenael Gourlay, c’est une protection en fibres. On peut la faire soit en fibre de verre soit en fibre de carbone. Ou soit un mélange des deux peu importe. Le principe est de faire une enveloppe qui va réceptionner les chocs. Et sous cette protection, il va mettre de la mousse EVA qui va absorber le choc en windfoil.

Une protection  de nez pour votre planche

Pour commencer, on a trois couches de carbone avec en dessous une mousse EVA de 2 millimètres. Le tout est collé avec de la colle polyuréthane en cartouche type ou de marque Sikaflex. Il vous faut dans   un premier temps de la fibre. Soit 100% carbone, soit 100% verre, voir le mix des deux. C’est à vous de choisir. Dans les deux cas, il faudra à peu près 1 mètre carré de tissu. Ensuite il vous faudra de la résine. Ici, il utilise de la résine époxy car elle a une durée de vie en pot plus longue. Donc c’est plus facile lorsqu’on veut bricoler ce genre de choses. C’est la résine de glass one de chez Sicomin. Elle se trouve sous différents formats. Ici c’est des formats feuille A4 que l’on trouve chez Cultura. En remplacement de la mousse EVA on peut prendre également du gainage de wishbone.

Une protection  de nez pour votre planche

Fabrication sans pompe à vide

Il vous faut donc du film alimentaire pour plaquer correctement la fibre sur le nez. Il vous faudra également des pinceaux, du scotch papier et du scotch marron (du scotch emballages). Aussi un petit récipient pour faire le mélange de résine, une petite balance. Sans oublier une Dremel avec un disque de tronçonnage pour découper la protection à la bonne forme lorsqu’on elle sera finie.

Faire un patron du nez de la planche

La forme relevée sur le nez est reportée sur le carton. Tracez avec un marqueur et il ne reste plus qu’à découper pour avoir le patron final des morceaux de fibre que l’on va découper. Le patron est maintenant fini. C’est ce qui va vous permettre de couper les tissus de fibres. 

Faire un patron du nez de la planche

Protéger le nez de la planche de la résine

Pour ce faire, Gwenael Gourlay a utilisé le scotch d’emballage. Il va en mettre sur tout l’avant de la planche. Maintenant que le nez est emballé et protégé, il va pouvoir commencer la découpe des tissus. Gwenael Gourlay a décidé de faire une protection en trois couches de carbone. Calculez exactement ce qu’il lui fallait pour ses trois couches. Il a placé un morceau d’adhésif de peintre et il va couper sur cet adhésif. Le but est d’empêcher le carbone de s’effilocher. Il a pesé sa fibre de carbone qu’il a préalablement découpé. Elle fait 90 grammes donc il va préparer à peu près le même poids, en valeur, de résine époxy pour l’imbiber.  

Imprégnation de la résine

Pour une meilleure imprégnation de la résine dans la fibre de carbone, il place la fibre de carbone entre deux films plastiques. Cette technique de placer la fibre de carbone entre deux films plastiques permet de mieux la découper et de la manipuler plus facilement. Normal, on ne touche pas directement le carbone imprégné de résine, on n’a pas de résine époxy plein les mains. Il prépare maintenant l’imprégnation de la fibre de carbone avec une carte de fidélité, on étale la résine. On peut s’assurer en retournant l’ensemble que la fibre est bien imprégrée de résine. Avec un cutter il coupe les différentes fibres qu’il va poser sur la planche.

Imprégnation de la résine

Poser le film alimentaire  

Pour bien plaqué la fibre de carbone sur la planche, la fibre de carbone est posée recouvert d’un film alimentaire. On attend maintenant 24 heures. La fibre de carbone est maintenant polymérisée. Il a enlevé tout le scotch, le film et il a démoulé la protection. Ce qu’il va faire maintenant, c’est tracer les contours exacts et couper toute la fibre en surplus. Et ensuite, il va faire un léger ponçage pour enlever les   petites aspérités qu’il peut y avoir sur le dessus. Il va placer un scotch sur tout le bord pour délimiter la zone qu’il va couper. Il va ensuite se servir du patron sur le dessus. Pareil pour découper la fibre en trop.

Boucher toutes les petites aspérités

Cela se fait avec plusieurs glaçages. Entre chaque glaçage, il va poncer pour avoir une surface parfaitement lisse. Et enfin, il va finir par un vernis transparent. Il a fait un glaçage sur la protection en carbone pour combler toutes les aspérités. Maintenant il va lisser parfaitement avec la cale à poncer et du papier à l’eau. Il reste à coller la mousse EVA à la colle néoprène. La mousse EVA est maintenant collée.

fibre carbone nose guard

La protection est maintenant terminée

Pour le collage, Gwenael Gourlay va utiliser de la colle polyuréthane en cartouche. Il suffit de déposer un fin ruban sur la partie lisse du nez de la planche pour coller la protection. Enfin, il protégé au préalable avec du scotch les parties où il ne voulait pas qu’il y ait de colle. Une fois que ça sera collé, il sera toujours possible de la décoller en tirant fortement dessus. Pour terminer, il ne reste plus qu’à attendre que la colle soit sèche pour pouvoir se mettre à l’eau.

Merci à Gwenael Gourlay pour cette vidéo et nous alois vous en partager d’autres. En attendant n’hésitez pas à visiter sa chaîne YouTube.

La protection est maintenant terminée

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre page Facebook