fanatic 1500x200 foil
Accueil / Kite Foil / Vidéos Kite Foil / Kitefoil en Guadeloupe avec Quêney Sebastien
Vidéos Kite Foil

Kitefoil en Guadeloupe avec Quêney Sebastien

Partez avec Quêney Sebastien faire du kitefoil dans des décors paradisiaques qui nous font bien rêver en cette période d'hiver.v
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Le Kitefoil en Guadeloupe

La Guadeloupe (en créole guadeloupéen : Gwadloup) est un archipel des Caraïbes constitué de sept îles, formant une région et un département d’outre-mer français. La partie principale (Karukera en langues amérindiennes) en forme de papillon est composée de deux îles : la Grande-Terre à l’est et la Basse-Terre à l’ouest, séparées par un bras de mer, appelé « la Rivière Salée ». La capitale est Basse-Terre et la capitale économique est Pointe-à-Pitre. Pour terminer, la plus grande ville est Les Abymes.

Le kitefoil

D’abord le kitesurf , ou planche aérotractée ou encore kiteboarding, est un sport de glisse consistant à évoluer avec une planche à la surface d’une étendue d’eau en étant tracté par un cerf-volant (kite en anglais) spécialement adapté, nommé aile ou voile. Ce sport a pris son essor au début des années 2000.

Le kitesurfeur, muni d’un harnais, est relié à l’aile par des lignes de traction. Finalement, il pilote à l’aide d’une barre sur laquelle sont reliées les lignes. Les modes et règles de navigation sont ceux de la navigation à voile. En 2018 le matériel le plus couramment utilisé reste la planche symétrique ou twin-tip. Et l’aile rigidifiée par des boudins gonflables. Donc, iI existe de plus en plus de solutions selon le type de navigation voulue. Planches directionnelles (type surf) pour les vagues, planches à foil, ailes à caissons auto-gonflables, fermés ou ouverts.

Histoire du kitefoil

Pour commencer, vers les années 1970, plusieurs inventeurs déposent des demandes de brevets pour des voiles de traction aériennes. Ensuite, Arnaud de Rosnay et son parafoil en 1979, lors de la préparation de sa traversée entre les îles Marquises et les îles Tuamotu. Puis John Bridge pour un spinnaker aérien le 7mai1979. Et Dieter Strasilla pour une voile de traction commandée le 16 août1979. Ou British Petroleum pour une voile suspentée marine le 21mai1981. Et enfin, à la suite d’un travail d’expérimentation pour améliorer la voile, les frères quimperois Dominique et Bruno Legaignoux déposent le brevet de l’aile courbe à structure gonflable le 16 novembre 1984.

Merci à Quêney Sebastien pour cette vidéo.

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre page Facebook