Takuma habillage Kujira helium foil
Accueil / Sup Foil / Actualité Stand up paddle Foil / Retour sur le 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil
Actualité Stand up paddle Foil

Retour sur le 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil

Tout savoir sur le 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil avec les coulisses, les résultats et la Free Session.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Quel était le concept de ce 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil ?

Pour commencer, c’est le Crozon Waterman Club dans le cadre de l’Xtrem Gliss Festival qui aco-organisé cet évènement avec la Fédération Française de Surf. Cette dernière est représentée par deux cadres techniques nationaux, Serge Lougarot et François Andrieux. Cette première nationale et mondiale est une suite logique aux compétitions de la Presqu’Île Paddle Race, du Fort Boyard et du Vendée Gliss Event. Cela fait plusieurs mois que Greg Closier, Amaury Dormet et Serge Lougarot travaillent sur le règlement, le dispositif de jugement et des juges. Autre nouveauté, les “riders” ont été impliqués et associés aux échanges.

Retour sur le 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil

Organisation de ce 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil

Pour que tout se passe bien à l’eau, Amaury Dormet a fait appel à son “équipe mer » avec 4 à 5 bateaux qui ont assuré la sécurité durant les 4 jours de compétition mais aussi pour déposer les rider sur les meilleurs parcours Down Wind à la façon des déposes hélicoptère pour des descentes hors piste à la montagne. L’équipe mer est la clef de ce type d’évènement avec des rôles différents pour chaque bateau: ouverture du parcours, sécurité, média, jugement… Et le fameux bateau W que l’on appelle aussi Wisky. Mais kesako ? On l’appelle Whisky car c’est comme ça que l’on nomme la lettre W en langage maritime. Ensuite, à quoi peut-il bien servir ? Le SUP Foil est un support sensible, à tout moment la direction de course peux stopper la course (plus de vent et de houle ou attente des derniers trop long) et faire remonter un bateau ‘’Whisky’’ pour classer les concurrents à un instant T.

Comment se fait le classement ?

Le classement se fait “à la place” sur l’ensemble de la compétition avec une discard et en cas d’égalité, le temps les départage. Ensuite la compétition se déroule sur une “waiting ” période de 5 jours. Lors de ces 5 jours, les riders et rideuses doivent parcourir un minimum de 20 km sur au moins 2 manches. Au final, dame nature nous a offert 4 jours de vent avec des parcours différents et des plans d’eau différents. Les parcours ont été validés par le directeur de course Amaury Dormet et les juges fédéraux. 17 rideurs ont été sélectionnés sur dossier. Il y avait pour cette première édition 15 garçons et deux filles. Il fallait avoir déjà participé à une course en Downwind SUP Foil ou alors envoyer un tracé de parcours. Ce petit nombre de participants était parfait pour une première en termes de logistique.

1ère journée de compétition

Pour commencer, les riders et rideuses sont arrivés de toute la France et des Dom-Tom (Tahiti, Guadeloupe, Nouméa). Ils ont du switcher leur cerveau d’une pratique “free ride” à une pratique de compétition. Donc, premier jour, du vent lightwind entre 10 et 15 nœuds, avec de la houle. Direction du vent, ouest et c’est pourquoi ils ont été chargés à Morgat, direction le Cap de la Chèvre (ce n’est pas une blague). Le parcours relativement physique fait 18km. Pourquoi physique ? Avec cette fréquence de houle, il faut beaucoup de cardio pour sortir de l’eau et voler avant de prendre des bumps. Celui qui a fait un tout droit et remporté cette première manche est Clément Colmas. Il est suivi de Titouan Puyo et de Romuald Mamadou et d’Alexandre Bicrel. Olivia termine première chez les femmes devant Amandine. On se rend compte à la fin de cette première journée que les vainqueurs sont des hommes et une femme qui maitrisent la pagaie. Ils vont tout droit et passent de bump en bump. A la fin de cette première journée, tout le monde avait le sourire.

  1. Clément Colmas
  2. Titouan Puyo
  3. Romuald Mamadou
  1. Olivia Piana
  2. Amandine Chazot

2eme journée de compétition

Pour cette deuxième manche, le parcours fait 14km avec un vent de sud ouest. Il y a plus de vent que la veille mais moins de houle. On remonte tout ce petit monde au Cap de la Chèvre, comme la veille, mais avec une arrivée à Telgruc. Clément Colmas gagne aujourd’hui loin devant Alexandre Bicrel qui fait mieux que la veille. Alexandre a fait un départ loin derrière tout le monde et il a remonté les autres en finissant deuxième, bravo à lui. Ensuite on a Tom Auber en 3 et Titouan Puyo en 4. Olivia termine première chez les femmes devant Amandine. On va retenir que 13 participants sont dans les 10 minutes derrière le premier, ce qui est incroyable sur 14 km.

  1. Clément Colmas
  2. Alexandre Bicrel
  3. Tom Auber
  1. Olivia Piana
  2. Amandine Chazot
Tom Auber championnat de france sup foil
Tom Auber par L. Navarez

3eme journée de compétition

Les gladiateurs de la mer commencent à ressentir les efforts dans leur corps. Aujourd’hui c’est du vent plein sud de 20 nœuds. Cela veut dire, plus d’action en mer avec plus de bumps. Les participants ont pris leur envol le long des falaises avec une arrivée à Morgat. Ce n’est pas une course de 14km mais deux courses de 7km qu’ils doivent faire dans la journée. Avant même d’attaquer ces manches, il a fallu remonter au large avec les bateaux dans des conditions difficiles. Encore bravo à l’équipe mer. Comme les autres jours, Clément Colmas domine la course devant Titouan Puyo, Tom Auber et notre Olivia Piana qui fait 4 au classement global. Bravo aussi à François Prévost qui termine derrière Olivia. Tout s’est joué au décollage, les premiers à voler ont fait la différence et tous les participants ont fini la course. Lors de la 2ème manche, Clément Colmas est suivi d’Alexandre Bicrel à 19 secondes. Ils sont suivis des frères Auber, Tom et Marius ainsi que Titouan Puyo. Les jeunes ont fait la différence sur ces parcours plus courts.

Manche 1

  1. Clément Colmas
  2. Titouan Puyo
  3. Tom Auber
  1. Olivia Piana
  2. Amandine Chazot

Manche 2

  1. Clément Colmas
  2. Alexandre Bicrel
  3. Tom Auber
  1. Olivia Piana
  2. Amandine Chazot
Titouan Puyo
Titouan Puyo par L. Navarez

4ème et dernière journée

Tous les soirs, il y avait un débriefing avec les riders. Différentes options ont été proposées pour cette dernière et cinquième manche. Au programme, un vent de sud entre 20 et 30 nœuds avec 2 mètres de houle et 14 de période ! Bref, une belle tempête bretonne. Même si les compétiteurs étaient fatigués, ils ont préféré faire le parcours de 14km et non 2 x 7 km. Elle a été validée par la fédération, le directeur de course, l’équipe mer et les organisateurs. Direction Douarnenez et la Pointe du Raz pour un ride océanique extrême comme à Hawaii. Encore un gros bravo à l’équipe mer qui a dû naviguer dans cette tempête et assurer la sécurité de tout le monde avec 30 nœuds de vent. Pour rappel, il y a 2 mètres de houle de 3/4 arrière.

Les compétiteurs se mettent à l’eau à Pors Peron au pied des falaises sauvages. Ils montent sur les bateaux et se placent au milieu de la baie de Douarnenez. Il en résulte un ride de folie de Clément Colmas qui vole au-dessus de l’eau 40mn pour 14 km. Belle épreuve aussi pour Alexandre Bicrel qui monte en puissance tout le long du championnat avec 9 secondes d’écart. Tom Auber termine 3ème devant son petit frère Marius et Titouan Puyo termine 5. Olivia termine première chez les femmes. En résumé, on a eu une belle course océanique digne d’Hawaii dixit Alexandre Bicrel.

  1. Clément Colmas
  2. Alexandre Bicrel
  3. Tom Auber
  1. Olivia Piana
  2. Amandine Chazot
Marius Auber
Marius Auber par L. Navarez

En conclusion de ce 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil ?

Bravo à l’équipe mer pour la sécurité et la navigation dans ces conditions. Un niveau de folie pour les français qui ont vraiment un niveau international. Au classement final, Clément Colmas est sacré Champion de France suivi d’Alexandre, de Tom et de Titouan. Chez les femmes, Olivia Piana est championne de France et 8ème toutes catégories devant Amandine. On retiendra la grosse surprise de Marius Auber qui suit son grand frère. On a aussi une belle progression de Matt Argentin et un François Prévost qui a été constant tout au long des épreuves. Greg Closier doit être déçu mais force est de constater que la jeunesse a les dents longues et que son esprit de “free rider” a peut-être pris le dessus sur certains runs au détriment de la compétition. Et enfin, bonne surprise avec Gilles Bruzac, nouveau rider que l’on n’attendait pas devant Boris Jinvresse.

  1. Clément Colmas
  2. Alexandre Bicrel
  3. Tom Auber
  4. Titouan Puyo
  5. Marius Auber
  6. Matt Argentin
  7. Romuald mamadou
  8. Olivia Piana
  9. Yann Quilfen
  10. François Prévost
  11. Ludovic Teulade
  12. Greg Closier
  13. Axel Vanbaelingh
  14. Davis Foster
  15. Gilles Bruza
  16. Boris Jinvresse
  17. Amadine Chazot
Greg Closier
Greg Closier par L. Navarez

Free session

Vous n’allez pas me croire ! Vendredi, les participants en voulaient encore. On a eu le droit à une Expression session avec du Surf Foil et du Wing Foil. L’équipe d’Amaury en a profité pour tester un nouveau format de course, un foiler cross. Le principe : partir du bord avec de l’eau à la taille et se diriger vers une bouée puis surfer une vague et retourner à la bouée de dégagement en pumping? Bonne idée non ?

Free session

Et pour terminer …

En conclusion, ce type de course est vraiment différent du freeride. Le départ est plus que jamais important et la confrontation entre les participants était aussi une nouveauté. En effet, il faut observer les copains et copines, ne pas tomber, c’est vraiment une autre manière de rider. Bravo à Amaury, aux cadres techniques nationaux et aux riders qui repartent tous heureux. Et pour terminer, merci à Amaury Dormet de l’Ocean Paddle Camp pour toutes ses informations.

Retour sur le 1er Championnat de France de Downwind SUP Foil

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre page Facebook