Accueil / Tests matos / Test eFoil ou foil électrique Plume
A la Une eFoil ou Foil électrique Nos vidéos YouTube Tests matos

Test eFoil ou foil électrique Plume

Tout savoir sur l'eFoil ou Foil Electrique de la marque Plume que j'ai testé dans le sud de la France.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Souviens-toi, je t’avais parlé il y a quasiment pile poil 1 an sur la chaîne YouTube du eFoil Plume. À l’époque, j’avais testé le prototype. Aujourd’hui, comme tu peux le voir, ce n’est plus du tout un prototype et c’est un produit bel et bien fini. Il est commercialisé et tu peux l’acheter dès maintenant. Je te propose de le découvrir en long, en large et en travers. Tu vas absolument tout savoir sur ce foil électrique.

Bonjour Etienne, comment vous faites chez Plulme pour vendre un eFoil à moins de 4 000 euros ?

Bonjour Stéphane. En fait, cela part d’une volonté. Concrètement, chez Whimsitech, on a toujours eu envie de proposer cette activité au plus grand nombre. Du coup, on est parti dans la conception, avec cette idée en tête, de faire vraiment un produit le plus efficace et le plus efficient possible en terme de coût. Donc, tout est pensé pour être minimaliste sans dégrader les sensations de vol.


Foil électrique PLUME

Marque : Plume
Modèle : V1
Type : eFoil
Couleurs : Jade, rouge, blanc ou noir
Batteries : 33, 42 ou 50 A.H.
Foils : 1100, 1300 1600 cm2
Chargeur : 500 ou 2000 W
Vitesse max : 35 km/h

3 990 €

Demandez votre réduction de 2 000€ de la part de Foil Magazine.


Peux-tu nous en dire plus ?

Oui, on a minimisé le nombre de pièces et on a maximisé les fonctions avec les éléments. Par exemple, la batterie fait à la fois connecteur et fixation plancher. On mutualise les fonctions sur les ensembles, ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir un tarif extrêmement compétitif.

Et vous êtes basé dans la région marseillais ? Tout est fait en France ?

Oui, juste à côté d’Auagne. Alors non, en France, ce qu’on fait, c’est de l’assemblage. Le moteur est essentiellement en France puisqu’il est breveté. On fabrique les pièces en France et on l’assemble en France. Et ensuite tous les éléments d’assemblage sont faits en France. On reçoit les pièces détachées et on va venir les monter, faire les tests. Eprouver l’ensemble, s’assurer que tout fonctionne bien avant de l’envoyer en expédition chez le client. Enfin, le SAV est entièrement en France dans nos locaux.

Quand on achète un efoil Plume, qu’est-ce qu’on achète ?

On achète le kit essentiel pour pouvoir faire du foil électrique. A savoir une planche, un équipement motorisé, une batterie et tous les chargeurs qui sont associés. La housse c’est une option. On livre les éléments dans des cartons extrêmement bien emballés.

Test eFoil ou foil électrique Plume

Peux-tu nous parler de la planche Plulme ?

Tu as différentes couleurs de planches de disponible. On a le rouge, le bleu, le blanc et le noir en mat. La planche est livrée avec trois poignets que vous pouvez monter où vous souhaitez. Et les équipements de base, à savoir une valve de décompression automatique et un ancrage pour le leash.

Maintenant, on passe au moteur ?

Oui, le moteur et le plan porteur. Dans la valise, on va pouvoir découvrir les différents éléments. A savoir le fuselage et son stabilisateur, la pochette qui dispose de toute la visserie et de la télécommande. Sur le côté, on accède au mât motorisé. Nous proposons qu’une seule hauteur de mât qui est de 75 cm de haut. Mais on propose en option des pales en métal qui permettent d’avoir plus de puissance et plus de relance en sortie de virage.

Test eFoil ou foil électrique Plume

Et sur les foils du Plume ?

Donc celle que vous voyez ici est la 1300 cm². C’est l’aile la plus versatile qui permet de carver et d’avoir des vitesses de pointe raisonnables à 35 km/h. Ç’est celle de base qui est livrée et la plus polyvalente. Ensuite, on a deux options, à savoir une 1600 cm² qui est beaucoup plus portante et qui est recommandée pour un usage hybride, à savoir wing ou surf foil. Et enfin la 1100 cm², qui est une high aspect, qui est dimensionnée pour aller dans la performance en vitesse.

Niveau montage, je suppose que c’est assez facile ?

Alors c’est très rapide, en fait on a simplifié au maximum la conception du produit en utilisant un seul et unique connecteur pour toute la puissance. On le retrouve au sommet du mât, et il va venir traverser la planche. Il tient par quatre vis M6, qui vont permettre de fixer la platine à la planche. Pour le fuselage, on a un tuttle en bas qui permet d’avoir un encastrement extrêmement rigide. Il est tenu par deux vis, donc toujours avec la même clé..

Test eFoil ou foil électrique Plume

Et on passe maintenant au montage de l’aile avant.

Il y a un plot qui vient s’encastrer et épouser parfaitement la forme de l’aile pour minimiser au maximum la traînée. Tu n’es pas obligé de retourner l’efoil, tu peux le monter par-dessus. On a l’antenne qui est complètement déportée, qui se trouve à l’avant de la planche pour minimiser au maximum les pertes de connexion. Donc il s’agit de la seule connectique qu’il y a à brancher. Tout le reste se fait de manière automatique quand on vient brancher la batterie sur la planche.

Alors la batterie et le chargeur du Plume ?

On a un chargeur rapide pour les impatients ou les professionnels qui permet de recharger la batterie en 1 heure 30. Contre à peu près 3h 30 sur le chargeur fourni en base. On propose trois batteries, en configuration de base une batterie qui fait 33 AMPH et ensuite on la décline en plus puissant, avec plus d’autonomie à chaque fois. A savoir 42 AMPH et 50 AMPH. Au final, on augmente à chaque fois l’autonomie et la durée de vol et de la session de l’utilisateur. On est sur 1 heure, 1 heure 30 de session sur la batterie de base et ensuite, on va augmenter de 25 et 50% l’autonomie.

Test eFoil ou foil électrique Plume

La batterie, c’est du plug and play. On a un petit bouchon qu’on vient enlever. Il vient protéger le connecteur à l’intérieur de la batterie. Ensuite, on vient la glisser dans la planche en inserant bien la batterie à fond, jusqu’au bout. Et ensuite on vient visser la batterie en position avec les quatre vis qui se trouvent aux extrémités.

On m’a dit que vous aviez une spécificité sur le moteur, j’ai vu des roulements en céramique ?

C’est ça, c’est des roulements qui vont venir transmettre les efforts. Nous avons en fait posé un brevet sur le moteur qui utilise une architecture innovante. La particularité, c’est que c’est l’eau qui vient lubrifier le roulement et qui refroidit également le moteur en passant à l’intérieur. C’est l’écoulement de l’eau qui va venir refroidir l’intégralité de la planche. Que ce soit le moteur en passant à l’intérieur, le contrôleur de vitesse qui est caché dans le mât. Ou encore la batterie qui elle aussi est immergée.

Test eFoil ou foil électrique Plume

Vous avez que des hélices avec des pales rétractables sur le Plume ?

Oui, c’était pour nous essentiel d’avoir un élément sécurisant. Le fait d’avoir des hélices rétractables fait qu’elles se rétractent automatiquement et instantanément. Ce qui fait que vous n’avez plus d’éléments tournant dangereux. Donc, c’est déjà un apport en sécurité extrêmement important. Ensuite, le côté fun dans cette solution là, c’est que lorsque vous avez de la houle qui est assez formée, vous pouvez couper complètement la puissance. Et vous minimisez la traînée de votre embarcation. Ce gain entraîne une sensation sensationnelle.

Test eFoil ou foil électrique Plume

Étienne, j’ai découvert que vous aviez une option wing foil ?

En fait, c’est une spécificité vraiment du Plume, c’est de pouvoir être utilisé à la fois en foil électrique et en wing, voire en surf foil. Donc, pour ça, on enlève deux choses : le mât avec le moteur et le caisson avec la batterie. On les remplace tout simplement par un caisson tout vide et un mât sans moteur. On a une wing proposée qui fait 5 m² et qui permet de découvrir cette activité.

Alors, on n’a pas encore parlé du shape et de ce tail de la planche Plulme …

Ce shape vient de la volonté d’avoir un produit qui est hybride. Et donc qui doit pouvoir fonctionner à la fois en efoil, avec un couple qui est en bas, en wing foil, à savoir avec l’aile tractée ou tractée derrière un bateau. Pour essayer de combiner tout cela, on a un mât qui est extrêmement avancé. On a une réduction à l’arrière pour justement ne pas coller à l’eau quand on vient faire des touchettes. Et surtout on a un double concave à l’avant pour la prise d’eau. Et un tail très tendu à l’arrière pour la prise de vitesse. On s’est pas mal inspiré des tails de wingfoil, où justement on a ce besoin de rapidité de glisse sur l’eau pour la prise de vitesse et décoller très rapidement.

Test eFoil ou foil électrique Plume

Et enfin la télécommande ?

Donc, c’est une télécommande très simple à prendre en main. Il s’agit d’une gâchette proportionnelle. Une fois que vous la démarrez en appuyant sur le bouton, vous allez la déverrouiller. Ensuite, votre gâchette va permettre de gérer la puissance de la planche. Dessus, on a les informations de charge de la batterie, la charge de la télécommande et sa vitesse. Et la dernière information qui est la distance parcourue lors de la session.

Mon test et mon avis du eFoil Plume

Au take of, l’efoil Plume accélère bien et on prends vite de la vitesse. Comme toujours, il faut bien s’appuyer sur l’avant. La manette est vraiment agréable. C’est une manette classique, mais celle-ci fonctionne vraiment très bien. La machine fait un petit peu de bruit, mais ça reste quand même très agréable. J’aime bien les informations de la puissance de la batterie sur la planche, c’est pratique. On a un ensemble qui tourne facilement. En même temps c’est normal, j’ai un foil en 1300 cm² sous la planche. Dès que je suis sur la vague, ça pointe un peu du nez, donc il faut penser à reculer. Après, il faut essayer de choper le coup avec la vitesse, prendre la vague, accélérer pour trouver le bon positionnement des pieds.

On a de bonnes sensations, mêmes dans les vagues, avec le clapot. Peut-être que vu le foil en 1300, il faudrait peut-être une planche un petit peu plus petite. Je pense que Plume va développer une planche un peu plus petites. Avec la petite batterie et les hélices en aluminium, c’est plus maniable. La planche est un peu plus réactive avec cette configuration. Je pense qu’en effet, rapport qualité prix, c’est un peu difficile de faire mieux en cette fin d’année 2023. Il faut un petit temps d’adaptation mais ça vole. Je vous avoue en toute franchise, mais oui, une planche vraiment stable, la gâchette facile, ça décolle rapidement, c’est tout bon. La machine fait un petit peu de bruit, on l’entend quand même par

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marques partenaires

Inscription newsletter

Notre page Facebook